Humeur

L’art de l’organisation

L’organisation. Tout un art !

Souvent l’une des qualités que l’on écrit sur une lettre de motivation ou que l’on évoque lors d’un entretien, l’organisation semble être un atout primordial de réussite. Mais dans la vie, est-ce vraiment le cas? Ma vie est-elle vouée à l’échec si je ne sais pas m’organisée?

Pour ma part, une chose est sûre : je ne suis pas organisée !

Pourtant ce n’est pas la volonté qui manque, ni l’envie d’y croire. Création de listes en tout genre avec les heures et même les minutes détaillées, programmation de quoi faire, quand le faire et où le faire, planification mentale et écrite… Rien n’y fait, j’oublie toujours quelque chose ou (c’est ma plus fervente hypothèse) le monde se ligue contre moi. Je suis une organisée désorganisée, une tête en l’air ou comme vous voudrez m’appeler. Mais, je préfère employer le thème de rêveuse. J’ai toujours l’impression d’avoir beaucoup de temps mais je me retrouve toujours à courir. Je fais tout à la dernière minute.

Chercher sa carte d’identité le matin même d’un départ. Faire des achats de dernière minutes. Arriver en avance à l’aéroport mais s’enregistrer au dernier moment. Ne pas avoir ses papiers d’identité sur soi (si si c’est possible). Courir après son train. Courir après son avion. Oublier les bûches de Noël. Et j’en passe… Un jour, j’ai même fais faire une course poursuite à deux bus (l’un devait rattraper l’autre) pour m’aider à avoir mon train. Épique.

Vous l’avez compris, j’aime les situations périlleuses et surtout j’aime me compliquer la vie. Me lancer des défis est ma devise : « Allez aujourd’hui tu imprimes ton billet d’avion le matin même sans vérifier si tu as des feuilles ou si l’imprimante a encore de l’encre ». Ma vie n’est qu’une suite de péripéties rocambolesque déclenchées par moi-même. A force de courir, je ne suis même pas devenue sportive. Le pire dans tout ça, est que je ne retiens jamais la leçon. Pourtant, (je touche du bois) je m’en suis quasiment toujours sortie. Cela fait 30 ans que ça dure et je crois que ce n’est pas prêt de changer. Mon ADN est ainsi fait. Je suis un boulet ambulant.

Si l’organisation est un art, mon incompétence à être organisée en est aussi. Nous sommes le yin et le yang, on se complète, on s’équilibre.

Une question existentielle pourtant me taraude! Comment vais-je faire lorsque je serais vieille et que courir ne sera plus qu’un rêve éveillée? Avec un peu d’espoir, j’imagine que d’ici là, ils auront trouvé un traitement à cette tare qui me ronge depuis tant d’années ou que je serais munis de jambes bioniques. Me voilà rassurée !

Les organisées désorganisées ont encore de beaux jours devant-elles

signature-3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s